Comme je me suis inscrit à un site consacré à Marcel Duchamp, je reçois des documents inédits sur sa vie bien remplie.

Le gars qui a commençé comme caricaturiste dans la veine d'Alphonse Allais en a fait du chemin pour devenir l'ultime référence de l'art contemporain.

Quand on regarde les dates, on s'aperçoit que son premier gros coup date de 1912 avec le "Nu descendant l'escalier " qu'il expose à New-York en 1913

Plus de 100 ans déjà .


Cette peinture trés bien éxécutée défraie la chronique par son titre.

Il n'y a pas de nu , juste un mouvement décomposé style cubiste.


Marcel comprend alors que l'acquisition de la notoriété peut passer par le scandale, les médias.




Quand j'étais adolescent j'ai vu en 1977 la grande exposition que Beaubourg lui a consacré.

Cette imagination foisonnante, ce monde mystérieux créé de toutes piéces , c'est frappant !

Un vrai poéte et un grand artisan.



On ne compte plus désormais toutes ses imitations qui sont vaines, il n'y a qu'un Marcel , inutile de le suivre.

Il aura ouvert tant de portes..... il est d'ailleurs singulier que sa derniére oeuvre , que j'ai vu à Philadelphie, soit une vue à laquelle on accéde par le trou de serrure d'une porte.





En 1998 à New-York, je me suis amusé dans ma série de photos du mannequin à New-York à interpréter le Nu descendant un escalier, celui du Metropolitan Museum en l'occurrence




Les médias et la publicité ont pris une telle importance dans la vie quotidienne au XXI ieme siécle!

C'est une présence incessante à laquelle il est difficile d'échapper.

Je ne suis pas le premier à dire que ces informations générales et commerciales n'apportent pas la paix.

J'ai recémment lu un petit texte de Romain Gary qui parlait de Société de Provocation

Un bon titre pour dire que nous subissons un conditionnement mental forcément frustrant.

Pas assez de ceci ou cela, avoir un avis sur ça ou ça.

Pendant mon exposition , la Russie a conduit son "Opération Spéciale" en Ukraine.

J'en ai subi les conséquences directes puisque nombre de parisiens restaient chez eux attendant le bombardement nucléaire final.

L'art rend libre me disait un vieil ami.

Chaque jour qui passe me renforce dans cette conviction.

Only art will set you free.


Ananas et Banane

80x100 cm

Paris 2021

Collection Privée




  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône
artiste
Paris France