Voyages 1980-2015

 

Brésil, USA, Vietnam, Japon, Europe.

 

Résidences

 

2000 : Los Angeles

1997-1999 : Brussels

1984-1986 : New-York

 

Expositions et Editions: Peinture, Design, Photo, Créations Digitales

2022   Galerie 55. Rue de Varenne 75007 Paris

2020   Premiére brique d'un Grand Livre

2019   Livre E-Junky sur Librinova

2016   Speed Strike pour Apple Store  

2013   Galerie  First Floor. Brussels

2009   Brussels Art Fair. Design

2006   Edition d’un livre d’artiste lancé au Centre Pompidou (500 ex)

2002   Prix de peinture de la Ville de Barbizon.

1998   Avril : avec Dirk Meylaerts, Brussels.  Mai : à la CEE, Brussels

           Paris Photo : Edition d’un  Portfolio chez Denis Ozanne, (20 ex)

1996   Commande de 500 lithographies par le groupe Havas.

1995   Le Queen, Paris (don de 20 dessins pour AIDS)

1993   Galerie des Ambassades, avenue Matignon, Paris.

 

Créations et éditions industrielles

 

3 brevets déposés depuis 1993.

2010  Création d’applications pour téléphones mobiles.

1996  Création de jeux pour Internet basés sur l’intelligence artificielle.

1994  Création du logiciel Copernico

 

Collections privées

 

Asher Edelman, USA. Dirk Meylaerts, Belgique. Diane de Selliers, Belgique. Saatchi, Grande Bretagne. Teymourtache, Iran. Arigoni, Italie. Leite Barbosa, Brésil. AMMitterrand, Denis Ozanne, France.

 

Collections publiques

 

FRAC Languedoc-Roussillon, France. Bibliothèque Nationale, France.

 

Ventes en Auctions

 

2009- 2007 Maison Pierre Bergé et associés, Paris et Brussels :

Design et Tirages Photos

 

Publications

BilBok, Very New York Guide, CB, Strategies, Le Monde, Photo Magazine.

 

Né en 1962  en  France

1986:  Master of Science Television- City University of New York

1984 : Maîtrise d’Histoire et de Sémiologie- Paris 1 Sorbonne

Renouvelle ton esprit, sort de ton confinement réactionnaire, ouvre toi, respire, imprègne-toi du mystère qui a mené cet artiste au centre évolutif de ses perceptions. Il est loin du maniérisme évolutif de l'art représentatif. Le moi de Pierre Emmanuel est le centre de gravitation de toute sa démarche introspective. Il s'est lancé sur un chemin pavé de paris esthétiques. Il prend un risque énorme dans sa démarche. L'idée de base est celle d'un art qui fixe les choses et crée entre elle un contact et des liens mobiles entre l'onirique et le regard re-transposé de l'observateur. On devine une formidable malice sous l'apparente infantilité de trait qu'un profane qualifierait de "Primaire" ou "d'enfantin" mais qui en réalité révèle une profonde maturité et un regard non dénué d'une joyeuse tendresse anarchique et revitalisante sur un monde secoué par les crises et les doutes.Les réalisations de Pierre Emmanuel se décodent comme l'émanation d'un puissant substrat qui déconstruit tout le courant d'un art minimaliste dont il célèbre et révèle la tragique parodie
Dominique Bianchi