top of page

Tout s'use

Ce qu'on croit éternel disparaît.

Tout ce qui est autour de nous.

Ce serait la motivation principale pour les artistes de laisser quelque chose à la postérité.

Devant l’angoisse de leur passage fugace sur terre.

Vaste illusion pour ceux qui visent le posthume !

Les seuls qui sont certains de réussir ce sont les architectes des gros monuments indestructibles, pyramides, temples, ponts…


Et encore….

Tout le reste…n'est que vanités.

Ça disparaitra au claquement de doigt sur un bouton rouge.

Ou plus lentement dans les accumulations des siècles.

A ma grande surprise, ce n'est pas seulement ce qui est externe et sensible à nos sens et à notre affect qui s'éloigne.

Il y a le corps !

L’interne.

J'avais déjà perdu des dents et des cheveux et voilà que je vais avoir deux nouveaux genoux !

Ton corps te dit bye, bye ça ira.

Avec mes pauvres genoux j'ai parcouru littéralement le monde entier, j'ai soulevé des tonnes de valises, j'ai marché des millions de kilomètres.

Et ils me quittent !

J'entame ma nouvelle vie de Terminator le 12 décembre 2023.

Merci mes deux amis!


39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Finalement l'enfer me ment!

A l’automne 2023, j’ai eu l’intention de rassembler mes blogs tenus ici pour en faire un livre. Comme toujours le travail s’est révélé plus long et complexe que prévu notamment en raison des formats d

Comentarios


bottom of page